cc 2017-03-29 : Question sur l’action de l’Échevin NOËL

On passe aux points inscrits à la demande de conseillers communaux.

Le Bourgmestre prévient sèchement M. BERNARD : pour son intervention sur la politique locale de la formation et de l’emploi, il a droit à cinq minutes !

C’est que le Conseiller PTB voudrait des explications sur l’action de l’Échevin NOËL, sur sa politique de l’emploi, les leviers qu’il actionne, son pilotage. Il demande des nouvelles de JSC (Jeunes Schaerbeekois au Travail) et de la Mission Locale : le cadre du personnel a-t-il évolué depuis 2013, où le personnel s’était trouvé dans une tel état d’épuisement qu’il avait fallu suspendre le travail pour six semaines ?… Lire la suite

cc 2017-02-22 : Introduction – Gouvernance plus transparente

La séance commence avec un quart d’heure de retard. Elle sera clairement impactée, à deux moments au moins, par la « tornade Publifin » et la volonté de laver plus blanc !

Point 2 : démission de Bram Gilles.

Le conseiller Groen démissionne parce qu’il a été engagé comme fonctionnaire communal. Il est remplacé par une vieille connaissance, Luc Denys, ancien échevin « vert » et conseiller communal pendant 24 ans. Il a déjà assisté aux assemblées générales de Démocratie schaerbeekoise.

Communication spéciale du Collège : pour une gouvernance plus transparente.

Le bourgmestre tient compte de l’actualité politique, « financièrement fiévreuse », pour établir des règles plus précises en matière de transparence dans plusieurs domaines de la vie schaerbeekoise.Lire la suite

cc 2017-02-22 : Approbation du plan régional de développement durable (PRDD)

Le projet de PRDD a été approuvé par le gouvernement régional, le 18 octobre dernier. Il est maintenant soumis à l’enquête publique jusqu’au 13 mars 2017 et aux 19 communes.

Le Collège a rédigé une proposition d’avis que Bernard Clerfayt commente en séance. Il estime globalement qu’il y a de grandes convergences entre le plan communal et celui de la Région. En matière de densification des quartiers, l’avis préconise des stratégies différentes en fonction des zones d‘habitation. Certains quartiers populaires sont de fait déjà très denses et devraient pouvoir bénéficier de davantage d’espaces verts et d’équipements collectifs. L’avis communal rappelle en outre certaines vieilles demandes urbanistiques, non satisfaites.Lire la suite

cc 2017-02-22 : Sport 1030

Création d’un « Centre sportif local intégré » sous la forme d’une asbl, « Sport 1030 ».

Saït Köse, échevin des sports, rappelle que ce projet déjà ancien, visant à coordonner la gestion de quelques infrastructures sportives communales (y compris le Neptunium,) pourrait permettre sa reconnaissance et son subventionnement par la Communauté française.

Le débat qui suit est répétitif par rapport à des séances précédentes et sa portée n’est pas très claire. En fait, le Collège souhaite simplement savoir s’il peut continuer à approfondir le dossier dans cette direction. Bernard Clerfayt signale que la commune s’engage dans un long processus d’unification de la gestion sportive, sans pouvoir dire aujourd’hui si tous les équipements sportifs devront être intégrés au sein de ce Centre.Lire la suite

cc 2017-02-22 : Neptunium et bonne gouvernance

Bonne gouvernance, transparence des mandats et des rémunérations au sein des organismes para communaux. Le cas du Neptunium.

C’est G. Verzin qui est ici à la manœuvre, appuyé par Abobakre Bouhjar (PS).

L’ambiance habituellement « bon enfant » des séances du conseil deviendra progressivement électrique. Dans les travées, on éteint les smartphones. On entendrait une mouche voler ! Pour une fois, tous les conseillers suivent le débat… !

L’interpellateur ne veut pas se lancer dans une chasse aux sorcières, mais… il veut poser une question de principe : quelle est la légitimité d’une rémunération supplémentaire pour un président d’asbl communale (ici : le Neptunium) qui est en même temps échevin, en rappelant que cette association fait partie intégrante de la gestion scabinale ?Lire la suite

cc 2017-02-22 : Demandes de M. Axel Bernard

Disparition, sans avertissement ni enquête sérieuse, d’emplacements de parking réservés aux personnes à mobilité réduite.

Axel Bernard demande des explications à propos de cet incident dont une dame a été la victime. C’est un bug informatique qui serait la cause de cette « disparition » de parking, selon le Bourgmestre, qui en profite pour donner quelques infos sur la manière dont sont gérés ces emplacements spécifiques. On apprend qu’il y a 461 places non nominatives de parking pour personnes handicapées dans la commune.

La présence de gardiens de la paix aux abords des écoles

Axel Bernard pose cette fois la question de la sécurité autour des écoles, suite à un accident récent, qui aurait pu être dramatique, aux abords d’une école flamande, place de Jamblinne de Meux, et ce en l’absence de policier sur place.Lire la suite