cc 1992-12-10: 2. Travaux publics.

Il est question du ravalement des façades de la Maison des Arts; la part de la commune est de 3.148.000, à financer par les recettes extraordinaires. Le collège fait aussi approuver un emprunt de 16.000.000 complémentaires pour les travaux à l’hôtel communal (dépenses totales: part de la région: 29.478.663 frs; de la commune: 44.000.000.)… Lire la suite

cc 1992-12-10: 3. Finances, taxes.

L’échevin des finances demande le vote de trois douzièmes provisoires. Il justifie le retard du budget notamment par le fait qu’une circulaire datée du 20 novembre a modifié le calcul du précompte immobilier au niveau régional.

La commune avait établi une taxe sur les locaux affectés au commerce ou à d’autres activités professionnelles. Cette décision a fait l’objet de nombreuses plaintes auprès de la députation permanente. Celles qui provenaient de sociétés ont été agréées pour le motif que les sociétés ne paient pas de taxes communales (en tout cas pas de centimes additionnels). La commune a introduit un recours devant le Conseil d’Etat.… Lire la suite

cc 1992-12-10: 4. C.P.A.S.

Les points suivants concernent le compte analytique du centre hospitalier New Paul Brien pour 1991 (perte totale: 169.411.208 frs.) et le budget du CPAS (modification pour 1992 et budget 1993)

On entend un long rapport de M. Lozet, président du CPAS. Question de M. Gheyssens (Ecolo) sur le coût de l’abandon de « l’ancien nouvel hôpital »; remarque de M.Noël (PSC): manque de souffle et de projet d’avenir, déséquilibre entre la part des institutions-boulets et celle de l’aide sociale; M.Noêth (PS): que fait la commune pour une insertion sociale à vocation professionnelle? Gheyssens (Ecolo): réclame plus de transparence, proteste contre l’emploi qui est fait des « articles 60 », minimexés mis au travail et contre un propos de M.… Lire la suite

cc 1992-12-10: 5. Réaménagement du site du Crossing (avenues Renan et du Suffrage universel) et fin.

C’est le débat le plus chaud de la soirée. Abandonnant les projets antérieurs de construction de logements, le collège propose un plan de rénovation des installations sportives: démolition de trois tribunes, réfection de la salle omnisports, aménagement des surfaces adjacentes. Il demande au conseil de le mandater pour désigner un architecte et conclure avec celui-ci un contrat pour élaborer ce projet. L’opposition, unanime, se réjouit de la décision tardive de la commune de garder au site sa vocation sportive. Elle est aussi unanime pour regretter la précipitation et le manque de collaboration du collège.
On aurait dû, dit entre autre Mme Van Tiegem (Ecolo), étudier sérieusement le projet en section urbanisme.… Lire la suite

cc 1992-10-29: 0 Intro

Arrivé à 20 heures 30, le coeur serré de peur d’avoir manqué le début des débats dont j’avais la grande mission de rendre compte, je fus absolument étonné de voir fonctionnaires, journalistes et citoyens faire le pied de grue dans la salle des pas perdus : les premiers débats étaient secrets et allaient durer jusque vers 22 heures …Lire la suite

cc 1992-10-29: 1 Huis clos

Les moments les plus mouvementés de la soirée se sont passés au cours de ce huis-clos, et c’est donc seulement des renseignements de seconde mains que je peux vous en fournir à cet égard.

Tout d’abord, la bibliothèque flamande a été l’enjeu des polémiques. Sur proposition, semble-t-il d’Etienne Noël (PSC), les conseillers communaux ont refusé l’acquisition du bâtiment destiné à héberger celle-ci. Le scrutin secret a donné 23 non contre 13 oui et 6 abstentions. Il semble même que certains échevins aient participé au torpillage du projet. Ce vote, teinté de nos clivages communautaires, s’explique surtout par l’augmen­tation et la non-transpa­rence de son coût : M.… Lire la suite