article: Bilan de deux années de Démocratie Schaerbeekoise (2008-2010)

Il y a bientôt deux ans, une assemblée générale, tenue le 11 décembre 2008, mettait sur pied un nouveau bureau chargé de dynamiser un mouvement qui venait de fêter son vingtième anniversaire. Au programme, on insistait sur la poursuite de la surveillance critique des conseils communaux dont les rapports indépendants devaient être publiés dans le bulletin trimestriel distribué à près de 200 exemplaires. Quatre groupes de travail devaient en outre aborder les questions régionales (dans la perspective des élections régionales de 2009), susciter un bilan des réalisations communales à la mi-législature, suivre les conseils de police et promouvoir la diffusion du mouvement.… Lire la suite

bulletin 089 (10-12 2009): Edito: Que fait la police?

Au seuil d’une année nouvelle, Démocratie Schaerbeekoise est heureuse de vous faire part de deux initiatives à même de conforter la démocratie locale.

La première est d’assurer votre présence critique non seulement aux Conseils Communaux, ce que nos délégués assurent depuis de nombreuses années, mais aussi au Conseil de Police. Vous n’êtes pas sans savoir qu’avec la réforme des polices ont été constituées des zones locales regroupant le territoire de plusieurs communes et en ce qui nous concerne, Schaerbeek, Saint Josse et Evere. Ce que vous ne savez probablement pas, c’est que cette zone est gérée par un Conseil de Police, regroupant des conseillers des communes concernées et des responsables de la police locale.… Lire la suite

article: Notre soirée débat sur « Quel avenir pour la Région Bruxelloise? » avec Maurice Seewald.

Pour cette troisième soirée consacrée à la région bruxelloise, Démocratie Schaerbeekoise avait invité Maurice Seewald (de BruXselforum) à dégager avec nous des pistes pour l’avenir.

Et d’abord cette constatation apparue depuis deux ans, l’émergence d’une « communauté des Bruxellois » favorisée par l’action de divers groupes soucieux de rendre les bruxellois réellement participants à l’élaboration de leur propre destin au lieu de n’en être que les spectateurs impuissants. Parmi ces associations, il faut en citer trois :
– Manifesto (voir manifestobru.be), plutôt un bureau d’étude qui a notamment organisé une grande enquête destinée à révéler les positions des différents partis démocratiques sur l’avenir de Bruxelles
– Aula-Magna (voir aula-magna.eu) dont la base importante (plus ou moins 3000 personnes) constitue à la fois une richesse incontestable mais aussi parfois un frein à l’action militante
– BruXselforum (voir bruxsel.org) = une dizaine de militants soucieux de diffuser une information conscientisante tant au niveau de la population qu’à celui des politiques.… Lire la suite

article: Qui fait quoi ? Institutions et Competences. Compte-rendu soirée informations et débat du 31 mars 2009

Existe-t-il une identité bruxelloise ?

Telle est la question que je me posais à l’issue de la première soirée organisée le 31 mars dernier par Démocratie Schaerbeekoise dans le cadre des prochaines élections régionales.

La première partie de l’exposé de Caroline SÄGESSER, membre du CRISP, nous a retracé l’évolution de l’état belge depuis la fixation de la frontière linguistique en 1963. Celle-ci résultait notamment de la volonté politique flamande de contenir la « tâche d’huile » bruxelloise à majorité francophone dans la mesure où le recensement linguistique permettait jusque là aux communes qui le désiraient d’adopter un régime bilingue.
Depuis lors, la poussée nationaliste flamande et la volonté régionaliste wallonne ont mis fin à la « Belgique de Papa » en jetant les bases d’un état fédéral composé de communautés et de régions.… Lire la suite

bulletin 83 (4-6 2008): Edito: Mourir à 20 ans ?

Eh oui, Démocratie Schaerbeekoise a 20 ans !

C’était en octobre 1988 que naissait ce mouvement de citoyens schaerbeekois. Ils étaient lassés d’une politique communale exploitant les peurs et les divisions, fatigués d’un pouvoir qui négligeait ouvertement les ressources d’une vie associative extraordinaire. Ils pensaient qu’une autre politique était possible, qu’un grand nombre de Schaerbeekois(es) seraient d’accord sur une autre manière de gérer la commune sur base d’une déclaration signée par 500 d’entre eux.
Et puis vinrent les élections du 9 octobre. Rien n’avait changé ou si peu : la majorité restait en place mais une opposition se révéla bientôt plus nombreuse, plus unie.… Lire la suite

article: Les élections à Schaerbeek, victoire de la démocratie ?

Pour commencer, trois raisons de se réjouir :

1.Un accroissement de 11% du nombre d’électeurs, dû bien sûr à la lente augmentation de la population, mais aussi à l’effet des naturalisations et de l’extension du droit de vote aux non belges, européens ou non, et c’est une première victoire pour la démocratie.
2. Autre raison de se réjouir : un taux de participation en nette hausse à Schaerbeek, soit 84,6% contre 76,9% en 2000. Dans le même sens, on notera une diminution significative des votes blancs : 4,3% en 2006 contre 5,5% il y a six ans.
3. Enfin, et ce n’est pas pour gâcher notre plaisir, un net recul de la liste Demol qui passe de 8,51% des votes à 4,07% en 2006, lui faisant perdre 3 des 4 sièges obtenus il y a six ans (le quatrième siège ayant été acquis de toute justesse).… Lire la suite