cc 2003-10-22: 11. finances du CPAS

Point 11. – Octroi de la caution solidaire de la Commune pour les lignes de crédit DEXIA consenties au C.H.U. Brugmann (38 728 000 €) : après les déclarations (frileuses, selon Mme KLEYKENS – PS) du Bourgmestre dans la presse, des négociations ont pu être menées, qui ont permis l’examen des factures à financer (entre 1996 et 2002 : +/- 8 millions € dus au CPAS par l’hôpital), et la conclusion d’un accord sous la houlette de Mme DECOUX et de M. DE HERDE, accord qui met fin à toutes les charges du passé. L’Echevin explique les points positifs de l’accord : le CPAS va faire une opération budgétaire positive (+/- 2,7 millions €) ; il ne devra pas inscrire de nouveaux crédits budgétaires et la Commune ne devra pas accroître sa donation ; enfin, IRIS va désormais s’occuper de récupérer les créances que les autres hôpitaux ont sur notre CPAS.… Lire la suite

cc 2003-10-22: 27. Interpellation U.D.S.

– de Mme MONSEU (MR), sur les infractions, incivilités et troubles de voisinage provoqués par l’entreprise U.D.S. dans son quartier (Linthout-Vergote-Pelletier) : Mme SMEYSTERS et M. CLERFAYT font le point des mesures déjà prises (il semble malheureusement que face à une société que n’émeuvent ni les mises en demeure, ni les PV, ni les mises sous scellés, la commune soit en définitive assez impuissante, astreinte comme elle l’est (elle !) à des formes légales et des mesures proportionnées à l’infraction … Voilà qui est plutôt effrayant !) ;Lire la suite

cc 2003-10-22: 28. Interpellation Pelouse Av. Louis Bertrand

– de Mme NYSSENS, sur les objectifs que le Collège poursuivait lorsque, cet été, il a interdit l’accès à la pelouse située avenue Louis-Bertrand : selon le Bourgmestre, l’octroi de l’accès dérogeait à un vieux règlement tant que ça paraissait gérable ; mais depuis 2002, l’on déplorait des dégradations aux arbres et à la pelouse, les jeux de ballons prenaient de l’ampleur (matches en équipement), des barbecues et des repas organisés finissaient par générer une crasse dont ne venaient plus à bout ni les poubelles supplémentaires ni les actions de sensibilisation à la propreté par les éducateurs de rues, la police et les agents de prévention.… Lire la suite

cc 2003-10-22: 30. Questions orales

Pour terminer la séance publique, M. GRIMBERGHS pose cinq questions orales :
– sur le permis d’urbanisme délivré pour le tunnel Schuman-Josaphat sans garantie sur la durée des travaux et en renonçant aux stades administratif et juridictionnel : Mme SMEYSTERS admet que Schaerbeek n’a pas été consultée pour la conclusion du compromis dont on a parlé dans la presse ; par contre des garanties ont été obtenues pour nos habitants (plans complémentaires, cheminées de ventilation, mesures de bruit et de vibrations avant et après travaux, …) ;

– sur la multiplication des panneaux « sucettes » dont, le plus souvent, le côté destiné aux messages d’intérêt général contient une affiche d’un format inadapté, quand il ne reste pas vide : l’Echevin M.… Lire la suite

Article: Assemblée Générale du 24 février 1994: les partis nous répondent

I. Echos de la lettre aux partis politiques.

[voir aussi les répones des partis in extenso ici]

333 envois ont été adressés en plus des abonnés au bulletin. Une cinquantaine sont revenus.
Deux réponses écrites nous sont parvenues à ce jour et trois représentants de partis sont présents à l’assemblée générale. Voici ce qu’ils nous ont dit.

1. Ecolo. Xavier WINKEL.
Il faut changer de majorité après le nolsisme et il faut préparer cela. Ecolo présentera une liste commune avec Agalev. Beaucoup de militants étaient choqués par le fait de négocier avant les élections. Peu à peu, Ecolo a accepté l’idée de contacts avec les autres partis d’opposition en vue d’une majorité alternative.… Lire la suite

cc 1992-12-10: 5. Réaménagement du site du Crossing (avenues Renan et du Suffrage universel) et fin.

C’est le débat le plus chaud de la soirée. Abandonnant les projets antérieurs de construction de logements, le collège propose un plan de rénovation des installations sportives: démolition de trois tribunes, réfection de la salle omnisports, aménagement des surfaces adjacentes. Il demande au conseil de le mandater pour désigner un architecte et conclure avec celui-ci un contrat pour élaborer ce projet. L’opposition, unanime, se réjouit de la décision tardive de la commune de garder au site sa vocation sportive. Elle est aussi unanime pour regretter la précipitation et le manque de collaboration du collège.
On aurait dû, dit entre autre Mme Van Tiegem (Ecolo), étudier sérieusement le projet en section urbanisme.… Lire la suite