cc 2004-03-24: 1. Action syndicale.

Exceptionnellement, la salle réservée au public était comble et colorée de rouge et de vert, occupée par une centaine d’employés communaux, manifestation en front commun syndical des travailleurs des services publics locaux réclamant l’augmentation barémique de 2% octroyée par le Comité C de la Région de Bruxelles-Capitale en novembre 2001, mais qui, à ce jour, n’est appliquée que partiellement (1%) et dans 3 communes seulement. M. Lambotte est invité à prendre la parole à la table des Echevins.

Le Bourgmestre lui répond en exprimant tout d’abord son accord sur la manière dont sont traités en parents pauvres les fonctionnaires publics. Il signale que la commune, malgré ses difficultés budgétaires et le contrôle financier auquel elle est soumise, respecte ses engagements par rapport aux chèques-repas, chèques-cadeaux et pécules de vacances qui sont payés sans retard.… Lire la suite

cc 2004-03-24: 19. Illumination du mur aveugle situé rue de la Ruche …

… par la placement d’un spot encastré dans le revêtement du trottoir, à la demande du Comité de quartier « La Ruche en fête », qui a reçu un subside de la Fondation Roi Baudouin pour le placement des spots et du câblage. Mais il reste à couvrir les frais des travaux de tranchée pour un montant de 13.310 € tvac. Une conseillère s’intéresse particulièrement à ce sujet, vu qu’il touche de près le Bourgmestre, habitant de cette rue. A la question de l’utilité de tels travaux, il lui sera élégamment répondu, avec humour : « pour mon bon plaisir !… Lire la suite

cc 2004-02-18: 5-19. Subventions, conventions etc.

Points 5 à 13 : avis favorables aux comptes et/ou budgets de la Communauté israélite de rite sépharadite de Bruxelles, et d’un certain nombre de fabriques d’église. Avis favorable également à la réparation d’urgence des conduites de gaz de l’immeuble sis avenue Emile Max, 82 (Saint-Albert). Mme DE DYN a changé de parti, mais pas d’attitude face à ce point : elle s’abstiendra.

Point 14 : marché d’emprunts et d’escomptes de subsides

Point 15 : approbation de la convention soumise à la signature de Schaerbeek (subvention spéciale de 1 457 000 euros accordée pour l’hôpital par la Région le 5.12.2003).

Point 16 : 1 500 euros pour du matériel de psychomotricité pour le prégardiennat n° 6.… Lire la suite

cc 2004-02-18: 24. Contrat de mobilité 2004

Un dernier point est rajouté en urgence, avant les interpellations et autres questions orales : une modification au contrat de mobilité 2004. A ce propos, M. GRIMBERGHS (CDH) s’inquiète du sort de la ligne de tram 55, la STIB trouvant que la régularité du passage du tram est compromise à Gallait-Liedts. Le Bourgmestre ne pense pas détenir de solution à son niveau ; pour lui, le vrai problème, c’est le flux de voitures excessif, cette voirie régionale ayant été organisée en accès quasi autoroutier depuis Van Praet vers les rues Navez, Pavillon et Brabant, qui ne peuvent pourtant pas accueillir tout le trafic entrant du Nord de Bruxelles : la Région doit réduire cette pénétrante dès le boulevard Lambermont, pour libérer le quartier.… Lire la suite

cc 2004-02-18: 27. Interpellations Monseu et Demol

– Mme MONSEU (MR) regrette de n’avoir pas eu plus tôt l’idée d’annoncer une interpellation sur le chauffage de la salle lors du Conseil communal : c’est la première fois depuis trois ans qu’elle n’a pas froid en séance !
– Mme MONSEU et M. DEMOL (VB) s’enquièrent des mesures de sécurité qui sont prises pour éviter les effractions et vols au sein de la Maison communale. En effet, un nouveau vol de 5452 documents d’identité vient d’avoir lieu, juste après que la Commune ait reçu livraison de son stock trimestriel (les voleurs se seraient introduits dans la Maison communale à la faveur d’une célébration de mariage).… Lire la suite

cc 2004-02-18: 28. Interpellation sur l’Al Id al Kabir

– Mme BOUARFA (PS), bientôt suivie de tous les élus d’obédience musulmane, déplore la façon dont Schaerbeek s’est associée à la fête de l’Al Id al Kabir : le budget prévu par la Commune était insuffisant ; on est en pleine hypocrisie entre une loi qui interdit l’abattage des bêtes à domicile, et le fait que plus de 90% des moutons sont, de notoriété publique, abattus dans l’illégalité ; enfin, l’interview donnée par le Bourgmestre a donné une impression dénigrante des musulmans, et a découragé ces derniers de faire appel aux sites d’abattage officiels. Sur ce dernier point, M. CLERFAYT en est le premier désolé : ses souhaits de bonne fête ont été coupés au montage, de même qu’une grande partie des 20 minutes d’interview qu’il avait données !… Lire la suite