Courrier Woydt

Les élections communales sont derrière nous. Notre bourgmestre était
plébiscité par le plus grand nombre des votes préférentiels de toute la
Région Bruxelloise et il peut rester bourgmestre. Sur le site web d’Ecolo, on peut lire des dizaines de messages de soutien à Mme. Durant qui l’a rendu possible pendant que ça grogne à la locale du PS à cause des méthodes utilisées pour confectionner la liste et à l’intérieur d’Ecolo on se demande comment six personnes ont pu oser signer un accord pré-électoral sans demander l’avis des autres …

Il reste du travail pour Démocratie Schaerbeekoise! Moins, sûrement dans le sujet des affaires citées qui relèvent plus de la démocratie interne des partis.… Lire la suite

Courrier Pourbaix

1. des accords pré-électoraux ne devraient jamais être signés avant des élections.
2. Ne pas avertir la population de ces pré-accords est tout à fait anti démocratique
3. Je sais que B Clerfayt a été et restera un bon bourgmestre, mais je ne vote jamais MR.
4. J’ai voté pour Isabelle Durand et je me réjouis de son audace qui respecte le choix des électeurs. J’apprécie I Durand, car justement elle n’et pas une politicienne, mais avant tout une démocrate. Merci de respecter le choix principal des votants. C’est à ce prix qu’on pourra se remettre à croire que voter nous concerne d’abord.… Lire la suite

article La Paige / Goldman

Schaerbeek : Le prix du mensonge (*)

« Car ce type d’accord ( N.D.L.R. : préélectoral secret, signé par Isabelle Durant, Laurette Onkelinx et Denis Grimberghs, et parrainé par Henri Simons, Philippe Moureaux et Joëlle Milquet .) symbolise à merveille cette ancienne culture politique dont il faut absolument se défaire pour redonner de la noblesse à la politique en tant que mise en forme de la délibération démocratique. Pour jouer leur rôle, les citoyens électeurs doivent pouvoir accéder à toutes les informations susceptibles d’éclairer leur vote. Et notamment : avec qui souhaitez-vous aller au pouvoir, et pour y faire quoi ?… Lire la suite

article: Commentaires impertinents des résultats

Pourquoi Demol s’est écrasé ?
En passant de 4 sièges à 1, malgré la quasi absence de concurrence locale dans l’offre politique raciste et d’extrême droite, Demol est de loin le champion de tous les perdants de ces élections communales 2006.
On peut émettre diverses hypothèses sur ce qui a permis ce salutaire recul : relative discrétion du VB à Schaerbeek ? Perte par J Demol de son aura de « sheriff » qu’il portait encore il y a six ans ? Explication moins sympathique, mais à examiner : le vote populiste, ou réactionnaire ou très à droite n’a-t-il pas fait défaut à Demol en partie aussi parce que, sur plusieurs des listes « démocratiques » on trouvait d’excellents produits de remplacement : anciens nolsistes, obscurantistes ou nationalistes proches de certaines mosquées, loups gris etc.… Lire la suite

article: Les réponses des Têtes de liste des Partis aux questions de « Démocratie Schaerbeekoise »

Fin mai, nous avons écrit aux quatre principales têtes de liste des partis pour (faire) connaître leur position concernant les futures alliances et leurs priorités politiques.
La liste du Bourgmestre, Ecolo et le cdH nous ont répondu. A ce jour et malgré une lettre de rappel portée à son domicile schaerbeekois, la tête de liste du P.S. n’a pas réagi. Manque de temps ? Indifférence pour le monde associatif ? En 18 ans de militance de D.S., c’est une des rares fois qu’on ne nous réponde pas ! Dommage !

NOS QUESTIONS :

1/ concernant les alliances en vue de constituer une majorité :
Avec quel(s) parti(s) êtes-vous disposé(e) à négocier un accord de majorité ?… Lire la suite

cc 2006-01-25: 30. Routes aériennes

Mme Jodogne propose une motion sur le problème des avions : actuellement, il n’y a plus ni accord ni discussion, et si on n’exige pas les astreintes, on risque fort de voir ce statu quo durer jusqu’aux élections, voire jusqu’à la semaine des quatre jeudis ! M. Guillaume craint même que Schaerbeek ne soit pas consultée (bien qu’elle en ait fait la demande) avant l’élaboration d’un nouveau plan de dispersion. Il s’agit donc de pousser le gouvernement régional à exiger le paiement des astreintes pour forcer un accord. Le Conseil est unanime à défendre comme essentiels pour définir les routes aériennes les critères de sécurité et de densité de population.… Lire la suite